«Correspondance 1917-1948»

«Correspondance» est un recueil de correspondances
entre l’artisan et artiste du livre Louis Jou et l’écrivain André Suares.

Au travers de leurs écrits nous découvrons une amitié forte et artistique ayant pour décor les Baux de Provence. Louis Jou, dessinateur, typographe, graveur, autodidacte Espagnol. André Suarès, écrivain, né à Marseille, auteur d'essais et de récits. Cette correspondance est un véritable journal culturel, politique et social, d'une période allant de 1917 à 1948.

correspondance-technique de reliure

La Structure : Reliure «Criss-cross»

Reliure «Criss-cross» (croisée) en lanières de cuir estampées à froid par des fils de lin. Cette structure moderne renforce l’idée évidente de liens entrelacés, d’une amitié qui se tisse au fil des échanges écrits. Un lien fort qui est aussi présent dans la transmission d’un art ancestral vers une utilisation contemporaine et moderne.
C’est à la fois un symbole de lien et d’échange entre deux artistes pour une oeuvre commune. C’est dans ce sens que nous avons collaboré pour faire naître cette reliure.

La Technique et le Décor :

Outre l’amitié, il y a un lieu important qui rassemble les deux auteurs, celui des Baux de Provence. Nous avons travaillé les plats du livre en utilisant la forme géographique de ce vieux village pour en faire une matrice de découpe. Les plats de la reliure sont constitués de superpositions de papiers gaufrés, découpés et assemblés en couches. Laissant découvrir une forme évidée comme des strates sédimentaires pour le plat avant. A l’inverse le plat arrière est en relief utilisant la contreforme du premier. Deux formes s’emboîtant parfaitement. Cette accumulation, superposition n’est pas sans évoquer les lettres qui se superposent les unes sur les autres au fil d’époques historiquement chargées, ne laissant qu’entrevoir un point lumineux, leur amitié (réference à la mosaïque de cuir bleu).

correspondance-technique de reliure

Technique :

Reliure «Criss-cross» en lanières de cuir, plats en papier. Concertina et gardes en papier japonais.

Décor :

Mosaïque de cuir, découpe et assemblage de papiers découpés. Estampage à froid de fils de lin.

Matériaux :

Cuir d’agneau plongé indigo, papier gaufré, papier japonais.